ULTRGR

Ghettopéra

script et partitions pour opérer en bonne complexité English

« Commissaires, designers, auteurs, que faire des savoir-faire quand l’avenir disparait ? Notre impuissance grandissait à la mesure de la complexité de la situation. L’issue fut de chanter contre l’enfermement des mots, des corps et des sens. Et le chant opéra : “is art our ghetto ?” »

La première partie de Ghettopéra est une restitution du livret d’opéra The disoriented Cabaret, écrit par Mathilde Sauzet, composé par Gabriel Mattei et initialement mis en page sous forme de journal par Sophie Cure. On le trouve ici dans sa version originale anglaise ainsi que dans sa traduction française.

En seconde partie et premier rebond, l’essai Après la fatigue de la complexité de Mathilde Sauzet s’interroge sur les comportements de désœuvrement et de déni des mécanismes complexes ainsi que sur l’appauvrissement des langages.

Et pour finir en beauté et en fluo, vingt notes critiques de l’économiste et auteure Anne-Sarah Huet composent Le Jeu rudéral, une démonstration mathématique des relations entre individu et collectivité.

impression

Ghettopéra a été imprimé en Riso sur les presses de Papier Machine, en or, violet et rose fluo. Chaque page est intégralement recouverte d’une légère trame colorée.

typographie

Ghettopéra est entièrement composé en Dia de Schick Toikka.